fbpx

Elle,

0 out of 5

Au bout de l’île, elle,

Tout brûle en moi
Le goût des mots en bouche
Les ustensiles de la grammaire future … le peu de choses
Du vocabulaire usé, l’instant mort Répare le souffle de son poème
Tout, absolument fait signe
Le timbre de ta voix
Les vagues soupirs, le bruit des larmes Sur la chair. Sans poids coule l’île.

Hamma Hanachi

Hamma HANACHI a publié des poèmes dans des revues tunisiennes et françaises.

Deux ans après la mort de sa lanterne, «elle,» qui fut son éveil et son sommeil, son aube lumineuse et son naufrage
l’a décidé à franchir le cap de la nuit.
L’idée et le désir de lui rendre hommage et grâce l’ont engagé dans une déchirante aventure : la garder vivante à travers ces poèmes nourris de larmes.

Catégories Hamma Hanachi, Poésie

Description

Le dernier vers du poème Que la vie en vaut la peine d’Aragon, repris en titre par D’Ormesson dit  » Je dirai malgré tout que cette vie fut belle »
Dans le même esprit avec moins d’éclat « ( D’) elle, je dirai malgré tout que l’aventure fut belle »